« Lettre à Madame de Rosnay »

« Chère Madame de Rosnay,

En ce dimanche 13 août 2017 au soir, Dame du Maurier vient de me quitter. Départ définitif, subrepticement vécu, deuil réel et aigre. Pour la première fois, je vous lisais. Attirée, succombant au titre accrocheur de cette biographie* qui eu sur moi l’effet certainement escompté.

Je reconnais faire partie des nombreuses lectrices rivées sur Rebecca. Sans nul doute parce que je rêve chaque nuit de retourner à Manderley.

En plus d’avoir sustenté ma curiosité, vous m’avez appris que si les lecteurs ne comprennent pas toujours la noirceur qu’arboraient ses livres, l’auteur lui-même, pour garder sa liberté, doit accepter que le lecteur s’approprie le livre et y insuffle sa vision. J’y reconnais la sempiternelle problématique d’empathie rencontrée dans ma profession aux ressources humaines. Il est quasi impossible pour l’employé de comprendre le point de vue de son employeur et vice et versa. Chacun garde sa place, nourri de ses références et de son univers personnel.

Je vous remercie car aujourd’hui je ne désire plus maîtriser l’écriture afin de plaire aux potentiels lecteurs. L’écriture est vitale pour l’écrivain et nul espoir de perfection ne pourra jamais satisfaire aucune soif de lire. Surtout s’il n’y a précisément rien à lire. Au travers de sa vie, vous m’avez inspirée qu’il est urgent d’écrire pour cet unique plaisir et de partager au monde ce que nous avons à offrir, cette part d’ombre et de lumière de nous-même.

J’ai également perçu dans votre ouvrage que les compliments, aussi doux et sincères qu’ils puissent être, portés à l’attention de l’auteur sont ceux-là même qui lui sont parfois insupportables car emprunts d’ignorance. J’y crois volontiers et ne souhaite donc pas tirer ma lettre en longueur.

Je vous souhaite une excellente continuation et par avance vous témoigne mon enthousiasme à l’idée de vous lire à nouveau.

Bien à vous,

Maëlle Vander Steen »

* »Manderley forever » de Tatiana de Rosnay, Editions Albin Michel – Héloïse d’Ormesson – Biographie de l’écrivain Daphné du Maurier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s