« Le riz au roquefort*, ma B.O. »

Je suis meurtrie, j’ai le cœur blessé… Ne me comprenez-vous donc pas ? Je me meurs depuis tant de mois, tant d’années.

Je me noie de l’intérieur, je coule, je ne respire presque plus. Je serre à un tel point la mâchoire que mes dents sont une douleur permanente et mes muscles faciaux sont bétonnés. Mon crâne est enfermé dans une interminable migraine. Je ne sens plus ni mes pieds ni mes mains. Ils agissent machinalement sans conscience. Automate stone, je suis devenue.

Inapte aux larmes, inefficace au travail, incapable de défendre une opinion ou même d’aspirer au désir. Je ne perçois que noirceur, tristesse et colère. Vidée, asséchée, épuisée, je suis à présent zombie. Aucune autre que moi n’est responsable de cette situation dans laquelle je me suis installée lentement, insidieusement.

"Le Burn-out c'est une; On est une maison dont les 4 murs sont intacts 
et dont l'intérieur est cramé. -...- Le burn-out; On ne ressent plus rien." 
Muriel Robin

Je rêve d’y retourner, de reprendre ma place. Être à nouveau celle qu’ils ont connue. Parfois même plus qu’y songer, je m’y prépare, volontaire. Peu à peu le voile se lève, j’ouvre à nouveau mon esprit et la réalité me plombe le cœur et la tête. Mes angoisses se hissent jusqu’à la rétine de leurs yeux. Fragile incapable, désespérément je cède sous la pression de mon corps qui se refuse à supporter à nouveau fatigue, stress ou dureté.

Ce corps réclame à cœur et à cris du sommeil, de l’écoute, du respect, de l’équilibre et du sain, du temps. Lâcher-prise prend alors tout son sens. Comment vais-je réveiller puis reconnecter tête, cœur et tripes ?!

 

*Riz au roquefort : J’ai pour principe de toujours recevoir mes invités princièrement. Comme Martine a été éduquée, en parfaite maîtresse de maison, au point d’overbooker mon emploi du temps et mon niveau de fatigue.

Si bien qu’un soir de 2010, alors qu’un ami de mon voisin de chambre venait se joindre à notre joyeuse colocation le temps d’une soirée, je me mis martel en tête de leur préparer à souper. Pourquoi?! Il n’était pas mon invité et nous avions tous déjà mangé. Encore et toujours ce besoin maladif de contrôler l’environnement et le bien-être de tous.

Je me mis en quête de trouver le plat à concocter. Plus rien, placards et frigo presque vides à l’exception de riz et d’un reste de roquefort et de crème fraiche épaisse. Surchauffant mon cerveau, je mijotais donc ce fameux mélange de riz collant, poisseux et odorant. Recette à ne jamais tenter! Ils l’ont ingurgité, silencieux et sans critique aucune. Cette anecdote date et pourtant, toujours amis, nous en rions encore souvent. Pour tout vous dire, c’était infâme.

Après 15 ans de pratiques culinaires, ce ratage complet représente la métaphore parfaite, l’exemple type qui vous écœure les papilles et vous fredonne la bande son originale de la chute de Martine.

 

 

 

3 commentaires sur “« Le riz au roquefort*, ma B.O. »

  1. 3 citations me viennent à la lecture de ce blog:

    “Le cœur a besoin de s’épancher, la douleur ensevelie dans le silence est un accroissement de peine.”
    Citation de Mirabeau ; Lettre à Sophie Ruffei, le 1er novembre 1777.

    “De ces endroits où les solitudes se multiplient dans la multitude, on n’a qu’une envie, c’est d’en sortir ; vous n’aurez besoin que d’un sourire.”
    Citation de Jean-Jacques Goldman ; Nous ne nous parlerons pas (1984)

    “L’amitié a les qualités d’un fleuve qui contourne les rochers, s’adapte aux vallées et aux montagnes, se transforme parfois en lac jusqu’à ce que la dépression soit remplie et qu’il puisse poursuivre son chemin.”
    Paulo Coelho ; Le manuscrit retrouvé (2013)

    Le cheminement personnel pour en sortir est long jour après jour mais il vaut la peine d’être parcouru… Croyez en mon expérience de lecteur!

    Un lecteur de votre blog… Continuez à écrire vous avez une chouette plume!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s